Notre Association

tucli parution au journal officiel 29 mai 2004

statuts originaux Tucli

Reconnaissance d’ UTILITE PUBLIQUE

Bulletin d’adhésion

carte des bassins versants Brevenne/Turdine

 

Compte Rendu d’activité de Tucli

 

Bien qu’en apparence peu de choses aient évoluées depuis les dernières inondations majeures de la Brevenne et de la Turdine, Tucli a été très active. Voici un résumé de nos actions et des résultats obtenus :

  • 2004: création de Tucli suite aux inondations du 2 décembre 2003. Pendant les 2 années qui suivent Tucli se fait connaître et réferencer auprès des organismes liés à la gestion des inondations du bassin versant Brevenne/Turdine ainsi qu’auprès des municipalités. Tucli dénonce l’effet « bouchon » du pont du Martinon à L’Arbresle.
  • 2007-2008 : face à l’inertie de nos interlocuteurs, nous nous sommes démobilisés ; on nous maintient que les inondations ont toujours été là et que rien ne fera changer la situation. Que nous ne sommes pas des experts et que le maximum a été entrepris au travers de réalisation d’études, dont pourtant, aucune n’est suivie de la réalisation des précaunisations faites. De plus officiellement personne n’est responsable.
  • 1er novembre 2008 : après celles de 1983, 2000, 2001 et 2003, 5ème inondation sur notre bassin versants d’une ampleur inégalée et imprévisible ?? ? Exaspération « des inondés »
  • Février 2009 : Tucli relance son action et mobilise 220 adhérents. Un site internet est lancé et nous contactons divers intervenants locaux pour trouver des solutions à un problème inondation qui s’amplifie tant en récurrence qu’en niveau d’impact.
  • 28 juillet 2009 : face à l’impassibilité de tous les acteurs en charge de la problématique inondation, Tucli et une 40taine de personnes à L’Arbresle et à Sain Bel commence une procédure de mise en responsabiltité auprès du Tribunal Administratif de Lyon.
  • 29 septembre 2009 : film débat avec le cinéma le Strapontin de Sain Bel : « Inondation Rhône 2003 » un film de Denis Cœur et Gilles Charensol.
  • Octobre 2009 : le TA nomme un expert pour une expertise sur l’ensemble du bassin versant.
  • Novembre 2009 : concert Gospel de « entre Ciel et Terre » pour marquer les 1 an.
  • 2011: Tucli participe activement à l’enquête publique sur le Plan de Prévention du Risque naturel Inondation et demande, entre autre, à ce que le PPRnI soit applicable sur tout le bassin versant Brevenne/Turdine et pas uniquement sur les communes impactées tel que cela était prévu dans la première ébauche.
  • 12 Novembre 2011 : concert Gospel de « entre Ciel et Terre » salle Claude Terrasse.
  • 2012: Mise en place du Plan de Prévention des Risques naturels Inondation.
  • 2012- 2013 : Mise en Place d’un Plan d’action de Prevention des Inondation. L’Etat subventionne un Papi sur le bassin versant Brevenne/Turdine, dont la mise en place revient au Syndicat de Rivière Brevenne Turdine. Tucli intervient en tant qu’interlocuteur privilégié pour la mise en place d’actions autour de 6 axes qui sont 1/ Amélioration de la connaissance et de la conscience du risque, 2/ Surveillance, prévision des crues et des inondations, 3/ Alerte et gestion de crise, 4/ Prise en compte du risque d’inondation dans l’urbanisme, 5/ Actions de réduction de la vulnérabilité des biens et des personnes et 6/ Ralentissement des écoulements.
  • Automne 2012 : l’expertise est finie mais le TA refuse que l’expert dépose son rapport tant que Tucli n’a pas payé la totalité des frais d’expertise soit près de 55 000 euros !!!
  • Janvier-juin 2013 : Les requérants de Tucli ont payé, en mutualisant L’Arbresle et Sain Bel un total de frais d’expertise de 54790,23€ (L’Arbresle : 39707,23 € et Sain Bel : 15083 € ).
  • Octobre 2013 : Le tribunal a estimé que 1/3 des frais de procédure doit être payée par l’Etat pour la procédure de L’Arbresle.
  • 04 mars 2014 : L’état paye l’expert du 1/3 de la procédure et une date d’audience est envisagée à l’automne 2014 pour une mise en cause de l’Etat.